Le déni

S‘envelopper dans un mensonge pour ne plus ressentir les émotions désagréables.
Certes, cela fait parti du processus de protection que l’inconscient met en place mais votre âme et votre corps connaissent la vérité qui est ancrée en elle. Ainsi, ils réagissent, alertent par des maux (des douleurs, un état de fatigue, une hyperactivité ou une hypersensibilité, etc…).

L’émotion occultée prend sa place, de plus en plus de place et se traduit un jour ou l’autre par une maladie ou un mal-être qui surgit de nulle part. C’est la dégringolade.

Être dans le déni reste toutefois une réaction humaine qui permet de ne pas s’écrouler à chaque événement ou dans une période difficile. Il peut être un allié de poids pour surmonter certaines épreuves et ainsi gérer le quotidien mais savoir en prendre conscience rapidement, c’est également s’éviter de nombreux désagréments sur le long terme.

Comment savoir si je suis dans le déni..?
– Vous vivez un événement difficile et vous allez bien.
– Vous ne savez pas vous poser,
– Le silence vous inquiète, vous ne supportez pas d’être face à vous-même,
– Vous ressentez un malaise au travail, dans votre couple, ou avec votre famille, mais vous jugez cela comme de la paranoïa.
– Vous ne réglez pas le problème qui perdure depuis des mois, des années, des décennies.
– Vous rencontrez les mêmes problématiques sans cesse sans être conscient du fond de celles-ci.
– Vous êtes bien moralement mais votre corps est à la traine, vous ne savez pas pourquoi.

Le déni, c’est ne pas vouloir savoir, c’est une déconnexion à ses émotions.

Il est à noter que nous sommes tous dans le déni à un moment où un autre d’une situation, d’un mal-être. Le but n’est pas de culpabiliser de l’être mais d’en avoir conscience et de l’accueillir.
« Je m’autorise à être dans le déni. »

Pour éviter celui-ci :
– Je vis mes émotions avec authenticité,
– Je les évacue par les pleurs, une pause, l’isolement, même une « gueulante ».
– Je prends conscience que j’ai vécu ou vis un moment compliqué,
– Je m’autorise à être triste, stressé, apeuré, en colère, j’en recherche la cause
– Et surtout, je pose les actions pour soulager mon esprit et régler le fond du problème.
Tout cela sans partir dans les extrêmes bien évidemment.

Lecture tout en gardant son propre discernement bien entendu :
Les 5 blessures de l’âme de Lise Bourbeau,
Le pouvoir du moment présent d’Eckart Tollé.

Vous souhaitant une bonne lecture.

Apaiser son enfant : la machine à laver magique.

Je ne suis pas encore formée à l’hypnose pour enfant mais mon rôle de maman et mon métier me permettent d’expérimenter des techniques sur mon fils qui s’avèrent être efficaces. Chaque enfant est bien sûr unique, il ne s’agit pas ici d’une vérité absolue.

En effet, les enfants sont très réceptifs, il suffit d’une histoire pour les transporter dans un autre univers où tout est possible car ils n’ont pas encore toutes les croyances limitantes que l’on a en tant qu’adulte.

Lorsque mon enfant est angoissé ou contrarié, nous utilisons la machine à laver magique qui transmute tous les maux, toutes les émotions et pensées inutiles en des idées positives.

Pas besoin de grandes phrases pour l’emmener ailleurs. Je lui dit simplement qu’il va laver ses émotions. Je lui demande alors ce qu’il veut mettre dans la machine. Il y dépose alors sa colère, sa tristesse, ou des phrases comme « Je suis idiot! ». Il sait ce qui le gène naturellement. D’ailleurs, il peut même voir 2 machines à laver lorsqu’il est submergé. Certains peuvent percevoir des symboles, des couleurs ou des évènements.

Allez hop! On ferme la machine! Il ne faut pas oublier la lessive magique d’amour ou du bonheur. Et comment est-elle cette lessive, de quelle couleur ? Et son odeur ?

Fermeture de la porte! On appuie sur le bouton et la machine tourne! Une mousse se forme absorbant tout mal-être ! Et vu que tout est magique dans ce monde, on peut y voir tout ce que l’on souhaite ou même faire des tours de magie ! Abracadabra, en mode rinçage, la mousse disparaît emportant avec elle les mauvaises pensées comme si l’eau claire venait purifier le contenu. La machine est déjà terminée ! Tout est bien propre! Les émotions et les pensées sont toutes jolies, elles sentent bons! Votre enfant peut vous dire ce qu’il perçoit, de la confiance en soi, des blagues, ou des phrases comme « Tu es super! ». Tout est possible!

Cela fonctionne pour lui, et il est demandeur si jamais une méchante petite pensée traverse son esprit : « Maman! Il faut refaire une machine car ça me dit que je suis nul! ».

Ce qui est important, c’est de laisser aller l’imagination de l’enfant qui va vous décrire des choses parfois surprenantes. La machine à laver n’est pas forcément celle que vous percevez. Votre enfant peut même se voir à laver ses émotions à la main, ou habillé dans l’océan. Laissez-le voguer, le plus important est de nettoyer ce qu’il ressent de trop lourd en lui. Vous pouvez même transposer l’exercice dans la réalité en le faisant participer à vos lessives. Demandez lui de déposer à l’intérieur ses tracas pour les transformer.

Le principe ici est de faire diversion. L’enfant se pose et focalise sur son état d’être à l’instant présent, « Je suis ». C’est une demande à l’inconscient d’aller chercher ses ressources de lâcher-prise, de bien-être, de sérénité et de gestion des émotions que l’on a tous en soi et qu’il suffit de réactiver.

Vous souhaitant une bonne lecture.

L’énergétique

Les particules et les ondes

Toute matière est composée de particules constamment en mouvement, vibrant toutes en permanence. Elles-mêmes sont composées d’atomes dans lesquels se trouvent des électrons ayant une charge négative, des neutrons et des protons ayant une charge positif. Les électrons orbitent autour du noyau et peuvent passer de couche en couche, ce qu’on appelle la ionisation qui joue un rôle primordial à travers le corps. On dit qu’un atome est stable lorsqu’il a le même nombre de protons et d’électrons, sauf qu’il existe des électrons qui migrent vers d’autres atomes lorsqu’une force est exercée telle que celle d’un aimant par exemple. Son atome d’origine devient alors positif et celui vers lequel il a migré devient négatif, on les appelle les ions car ces atomes ont modifié leur charge. Il y a donc transfert d’énergie, ce qui interagit sur la matière.

Les ondes sont la modification de l’état d’un milieu par le transfert d’énergie d’une particule qui se propage vers un autre milieu. Elle représente l’image et le cycle unique de cette modification dans le temps.

Les ondes sont donc comparables aux particules qui oscillent créant ainsi des champs (champ électrique, champ magnétique).


Exemple : les ondes cérébrales

On peut donc parler des nombreux messages électriques qui contrôlent la pensée et la mémoire, ainsi que nos intéractions avec l’extérieur. D’ailleurs, chaque état cérébral est associé à des ondes mesurées par les appareils EEG (électroencéphalogramme). Celles-ci peuvent renseigner sur l’état de santé, de conscience et d’activité.

L’énergie

C’est donc une source de puissance, une information qui vibre. Cette vibration se traduit sous forme d’amplitude et de fréquence représentant des oscillations qui véhicule de l’information.

Tout ce qui est énergétique contient de l’information.

Il y a différentes formes dont l’énergie électrique que nos corps produisent, l’électricité étant nécessaire à notre survie. Nous l’avons bien constaté par la descriptions de l’atome, de même par l’exemple des ondes cérébrales. Ainsi, le flux électrique produit un champ, l’énergie magnétique.

Si vous voulez trouver les secrets de l’univers, pensez en termes d’énergie, de fréquence, d’information et de vibration. Tesla.

L’Homme énergétique

Nous sommes donc des êtres énergétiques, sensible à notre environnement, aux autres, ce qui n’est pas pris en considération dans la médecine allopathique alors que cela est un critère crucial dans le soulagement de certains maux, le bien-être. Nous sommes des émetteurs-récepteurs, nous captons les énergies qui peuvent altérer notre santé mentale et physique mais nous en envoyons également par nos pensées, nos émotions et nos intentions.

Les soins énergétiques, viennent alors compléter les soins de médecine conventionnelle en apportant un rééquilibrage et un nettoyage des énergies, ce que démontre la physique quantique, un domaine très intéressant à approfondir pour parfaire ses connaissances en énergétique.

A suivre, un article plus en détails sur ces fameux soins.

Se réconcilier avec son enfant intérieur.

Nous avons tous une double personnalité, comme si nous étions deux êtres à la fois, l’adulte et l’enfant, interdépendants. Le lien de ces deux Moi est rarement conscientisé et régit pourtant notre état d’esprit, nos perceptions, notre façon d’appréhender les événements, la vie.

Le Moi n’est pas une seule et même entité, unique. Le Moi n’est pas un simple Je(u), conscient, rationnel et lucide. Le Moi cache derrière son Je(u), un autre être qu’on ne saurait percevoir, l’enfant intérieur, l’enfant que chacun a été, est bien encore, et sera toujours car le passé demeure présent. Le passé représente les fondations de l’être, et donc ne s’efface pas. Il insufle l’avenir.

D’après Moussa Nabati, psychanalyste,

Tout être abrite en lui deux gros ego, deux Moi, deux royaumes, deux sensibilités, deux visions de soi, de la vie, du monde et des autres ; tout être est bipolaire, bilatéral, bicéphale, bilingue.

Le Moi adulte intéragit avec sa réalité de manière raisonnable et raisonnée tout en croyant être autonome mais lorsqu’il se voit confronté à certains événements, il peut être submergé par ses émotions. Étant sous l’influence de son enfant intérieur dont il n’a même pas conscience, il ne maîtrise plus son comportement.

Si l’enfant intérieur va mal, le Moi adulte est influencé inconsciemment à vivre des situations pénibles malgré lui. Cette inconscience génère des réactions et des ressentis infantiles à ne plus pouvoir réfléchir. « Je ne sais pas ce qu’il m’a pris. », « c’était plus fort que moi. ».

Certains événements peuvent alors faire plonger le Moi adulte dans une émotion vécue (telle que le rejet ou l’abandon) dans l’enfance, ce qui en devient alors  insupportable, frustrant et/ou déstabilisant.

On parle de l’enfant, alors que l’on devrait entendre l’enfant en l’adulte. Car il y a dans l’adulte un enfant, un enfant éternel toujours en état de devenir, jamais terminé, qui aurait besoin constamment de soins, d’attention et d’éducation. Carl Jung

C’est donc l’enfant qu’il y a en soi et non pas l’adulte qui a peur du jugement, qui doute de lui-même, qui a besoin d’attention et d’amour à foison, qui perçoit l’avenir avec négation, qui manque de patience, qui est violent ou qui cherche à se mettre dans des situations masochistes.

C’est ce petit enfant intérieur qui veut être reconnue et aimé, qui se vante, qui veut plaire pour exister.

On ne choisit pas consciemment de souffrir et ce ne sont pas des résolutions volontaires qui apportent des solutions mais bien le fait de conscientiser cet enfant que l’on a en soi, en lui redonnant sa place.

Je te reconnais, je t’accepte et je te pardonne. Je suis et serai toujours là pour toi.

Pourquoi consulter un hypnothérapeute ?

Photo de cottonbro sur Pexels.com

Pour atteindre un mieux-être intérieur, se libérer de mécanismes psychologiques altérant l’équilibre émotionnel et physique, impactant la vie quotidienne, les relations aux autres et soi-même tels que :

  • Le stress et l’anxiété
  • La nervosité
  • Les phobies, l’angoisse, les peurs
  • La dépendance au tabac, à la nourriture, au sucre mais aussi affective
  • Les compulsions
  • Les troubles alimentaires
  • Les troubles du sommeil (cauchemars, réveil nocturne, etc…), les insomnies
  • Les addictions, parallèlement à un suivi médical pour les drogues et l’alcool.

Ainsi l’hypnose permet d’alléger un état-dépressif ou un mal-être général. L’hypnose peut également atténuer la dépression bien qu’un avis médical reste indispensable en amont.

Pour être accompagné à la suite d’évènements difficiles tels que :

  • Le deuil
  • Une rupture difficile (amoureuse, amicale ou professionnelle)
  • les conflits familiaux (couple, fratrie, relation au père et/ou à la mère)
  • Un traumatisme
  • Un choc émotionnel
Photo de Lucas Pezeta sur Pexels.com

Pour développer votre potentiel personnel à travers :

  • La confiance en soi
  • La maîtrise de soi
  • La volonté
  • La concentration
  • L’intuition
  • L’écoute de soi-même et des autres
  • La résolution de conflits intérieurs
  • La reprogrammation de comportements gênants

L’hypnose est un outils qui a fait ses preuves dans le développement personnel, la renaissance du Moi, l’acceptation de soi et des autres. Elle ouvre les portes imperceptibles sur son monde intérieur et celui qui nous entoure. Chaque ressource est en soi, il suffit de voyager dans son inconscient pour les mettre en place.

Photo de Tirachard Kumtanom sur Pexels.com

Pour booster un objectif :

  • Préparation à un examen
  • Préparation mentale avant une compétition
  • Développement de savoir-être et savoir-faire (sportif, professionnel, personnel)
  • Retrouver la motivation
  • Se donner les moyens à la réalisation de projets

Pour apprendre à gérer la douleur

  • Préparation avant une intervention chirurgicale ou traitement lourd
  • Douleurs post-opératoires
  • Douleurs chroniques
  • Douleurs psychosomatiques

La douleur est un signal avec lequel le corps nous informe d’un dysfonctionnement. Il est alors possible de gérer celle-ci mais dans certains cas, cette douleur ne doit être qu’atténuée et non supprimée. Il est donc très important d’avoir un suivi médical. L’hypnose est un complément à votre traitement, il ne faut en aucun cas l’arrêter sans l’avis de votre médecin.

Gandhi

“La vie est un mystère qu’il faut vivre, et non un problème à résoudre.”

L’hypnose reste une alternative à vos problématiques parallèlement à un suivi médical. C’est un accompagnement et ne se substitue en aucun cas à un traitement.

Qu’est-ce que l’hypnose ?

L’hypnose est un outil permettant d’accéder à un état modifié de conscience, pour ainsi apporter des solutions à
certaines problématiques psychologiques ou booster des objectifs.


Oui et alors, qu’est-ce qu’un état modifié de conscience ?!!!

Et bien, c’est le niveau de conscience intérieure, lorsque vos pensées se focalisent dans l’instant
présent. Votre rythme cérébral se situe alors entre 7 et 14 hz (niveau Alpha).
Éveillés, en période d’activité, nous sommes à un rythme Bêta, de 14 à 21 hz, un niveau de
conscience extérieure.
A un rythme Alpha, nous entrons en contact direct avec notre inconscient, cette partie riche en
informations influençant nos comportements.
Nous retrouvons cet état plusieurs fois par jour. Un bel exemple, la télévision mais aussi lorsque
vous conduisez votre voiture, vous êtes pour ainsi dire en « pilote automatique ».
On appelle cela la transe hypnotique. Vous remarquerez que les enfants sont souvent dans cet
état lorsqu’ils jouent, ils sont dans leur monde, il n’ont plus de notion de temps et d’espace, de
même, lorsque vous dessinez, écoutez ou faites de la musique. D’ailleurs, les artistes sont des
adeptes de la transe sans s’en rendre compte.


Et ensuite ?

Grâce à différentes techniques d’hypnose, le sujet va pouvoir reprogrammer ses schémas et
croyances en étant accompagné de son guide qu’est l’hypnopraticien.
C’est un peu comme un voyage, vos sens se tournent vers votre monde intérieur pour aller y
chercher les informations utiles et mettre en exergue vos ressources.
A tout moment, vous pouvez sortir de cette transe, seul vous-même choisissez le chemin à
emprunter.
Durant la séance, vous êtes le capitaine du bateau, le praticien n’est que le phare qui vous
conduit à la destination que vous seul désirez.


Vous souhaitant une bonne lecture.